ISOC TOGO > Actualités > News > Vers la baisse des coûts de communication et la qualité de la connexion Internet ?

Vers la baisse des coûts de communication et la qualité de la connexion Internet ?

 

Moov, Togocel, Togo Telecom et Cafe Informatique : ces opérateurs téléphoniques et internet au Togo vont bientôt créer un point d’échange internet (IX ou IXP). L’objectif de cette démarche est d’apporter une amélioration significative à la qualité des services offerts. Les points IXP, installations techniques où tous les acteurs de l’internet sont en interconnexion directe, sont des emplacements stratégiques pour l’interconnexion et l’échange de trafic.

Le Global Internet eXchange est une infrastructure physique permettant aux différents fournisseurs d’accès internet d’échanger du trafic entre leurs réseaux de systèmes autonomes grâce à des accords.

Ces interactions permettent d’échanger du trafic national entre homologues au niveau local, de réduire le nombre de sauts de réseaux lors de l’échange de trafic, d’augmenter le nombre d’options de routage disponibles, d’optimiser l’utilisation de la connectivité internet internationale, d’améliorer la résilience des réseaux (et possiblement la qualité de service), de réduire les coûts de transmission et, éventuellement, d’augmenter la pénétration et l’utilisation de l’internet sur le long terme. Aussi, les opérateurs et les fournisseurs de services Internet (ISP) bénéficient d’une réduction des coûts de la capacité internationale (en millions de dollars par an).

A ce jour, à peu près une vingtaine de pays africains disposent au moins d’un IXP et d’autres à l’instar de l’Afrique du sud et le Nigeria en disposent plusieurs. Dans le cadre du projet African Internet Exchange System (AXIS) mise en œuvre par la Commission de l’Union africaine avec l’appui d’Internet Society (ISOC), des IXP seront créés dans tous les pays africains, de même que cinq plateformes d’interconnexion régionales et trois grands opérateurs continentaux.

Une fois le trafic internet africain amélioré à travers ce dispositif continental, l’Afrique pourra enfin discuter des tarifs d’interconnexion avec les grands opérateurs de transit internationaux. A ce stade, il serait possible d’envisager sur le continent la création de services de messagerie électronique et d’hébergement de contenus efficients. Cette situation va propulser le développement d’une économie numérique afro-centrée dont l’essentiel de la valeur ajoutée restera sur le continent au lieu d’être exportée comme c’est le cas maintenant.

En définitive, la création d’un point d’échange Internet au Togo constituera une solution adéquate à d’importants problèmes.

 

Source : http://www.togotopinfos.com/2017/01/04/togo-vers-la-baisse-des-couts-de-communication-et-la-qualite-de-la-connexion-internet/